Solfège – Théorie de la Musique – Formation musicale

Le mot solfège est dérivé de l’italien solfeggio, lequel vient du nom des notes de musique SOL et FA.

Création du moine italien Guido d’Arezzo (XIème siècle), le nom de chaque note de musique (UT RE MI FA SOL LA) provient des premières syllabes d’un hymne en latin. Le SI a été ajouté plus tard et le DO commençant par une consonne, plus facile à solfier, a remplacé l’UT. Mais pas complètement: on parle toujours de la clé d’UT, d’une symphonie en UT majeur, etc..

A côté de la notation syllabique (DO RE MI FA SOL LA SI), il existe aussi une notation alphabétique: A B C D E F G.

Remarque: Si vous cherchez à apprendre à lire GRATUITEMENT et TOUT DE SUITE les notes de musique d’une partition en clé de sol ou en clé de fa, SUIVEZ CE LIEN.

Une méthode d’apprentissage des symboles musicaux

Le solfège est donc lié à la musique occidentale. Il désigne une méthode d’enseignement et d’apprentissage des signes et symboles musicaux de notation. Maitriser ces signes permet de lire ou chanter ou jouer une partition de musique. On utilise aussi le terme “solfier”.

Par extension, il peut aussi désigner les exercices de lecture musicale. Et la formation musicale nécessaire à la lecture d’une partition de musique.

Solfège - La portée, la clé, les notes de musique, les silences
Solfège – La portée, la clé, les notes de musique, les silences

La pratique du solfège

Elle regroupe:

Théorie de la musique

La théorie de la musique – ou théorie musicale – englobe l’ensemble d’un système musical – comme par exemple, la gamme –  dont le solfège.

Solfège et Théorie musicale: table des matières