Dièse, Bémol, Bécarre – Altérations Musicales – Armure de la Clé

Les altérations (dièse, bémol, bécarre, double dièse, double bémol) sont des symboles musicaux qui servent à modifier d’un ou deux demi-tons chromatiques la hauteur d’une note de musique.

Il existe cinq altérations: trois simples et deux doubles.

Les trois altérations simples : le Dièse, le Bémol, le Bécarre

Les altérations simples sont de très loin les plus courantes. Il en existe trois :

  • le dièse – Le dièse. Cette altération accidentelle hausse le nom d'un demi-ton chromatique. – qui hausse la note de musique d’un demi-ton chromatique :
  • le bémol – Le bémol est une altération qui baisse le nom de la note d'un demi-ton chromatique – qui baisse la note de musique d’un demi-ton chromatique
  • le bécarre – Le bécarre annule l'effet du dièse ou du bémol ou du double dièse ou du double bémol – qui annule le dièse ou le bémol (et annule aussi le double dièse et le double bémol, le double bécarre n’étant plus usité)

LA BANQUE POSTALE
Incompétence, Courrier Mensonger, Frais Frauduleux

Jusqu'où La Banque Postale peut-elle se moquer de ses clients en toute impunité ?
Vous risquez tout simplement de ne pas croire L'ÉNORMITÉ de ce que vous allez lire.

Les altérations doubles : le double dièse et le double bémol

Aux trois altérations principales que sont le dièse, le bémol et le bécarre viennent s’ajouter :

  • le double dièse –Le double dièse hausse la note de deux demi-tons chromatiques – qui élève la note de musique de deux demi-tons chromatiques
  • le double bémol – Le double bémol est une altération musicale qui baisse la hauteur de la note de musique de deux demi-tons chromatiques – qui abaisse la note de musique de deux demi-tons chromatiques

Altérations accidentelles et altérations constitutives

Altérations accidentelles

Les altérations accidentelles se placent devant une note, à l’intérieur d’une mesure : elles affectent toutes les notes de même nom et de même hauteur, à l’intérieur de cette mesure (la mesure est l’espace compris entre les deux barres verticales de mesure).

Apprendre à lire les notes c'est très FACILE et c'est GRATUIT!
Apprenez à lire la musique en clé de sol et clé de fa avec Lire les Notes de Musique HN
AUCUNE CONNAISSANCE MUSICALE NÉCESSAIRE! Jouez en ligne et apprenez à lire la musique FACILEMENT et RAPIDEMENT (Clé de Sol et Clé de Fa, Do Re Mi ou A B C). Sélectionnez l'image MAINTENANT: c'est COMPLÈTEMENT GRATUIT et fonctionne avec TOUS LES APPAREILS!

Altérations constitutives (armure de la clé)

Les altérations constitutives, appelées Armure de la clé, se placent au début du morceau juste après la clé musicale : elles affectent toutes les notes du morceau, durant toute la durée du morceau. Contrairement aux altérations accidentelles qui affectent une note et une hauteur de note, les altérations constitutives affectent toutes les notes de même nom, quelque soit leurs hauteurs.

L’armure de la clef peut être en dièses (de un à sept dièses) ou en bémols (de un à sept bémols).

En cas de conflit entre une altération accidentelle et une altération constitutive, c’est l’altération accidentelle qui s’applique.

Ces souris musiciennes n'utilisent ni dièse, ni bémol, ni bécarre, ni aucune autre altération pour jouer au piano "Joyeux Anniversaire".
Ces souris musiciennes qui jouent Joyeux Anniversaire sur les notes de la gamme de Do Majeur n’utilisent aucune altération et donc aucune touche noire!
Exemple d’armure de la clé avec quatre dièses (Do# mineur)

La très célèbre sonate Numéro 14 de Ludwig van Beethoven, dite “Au clair de lune” est écrite dans la tonalité de Do dièse mineur, laquelle requière quatre dièse – Fa, Do, Sol, Re – à l’armure de la clé. – Vladimir Ashkenazy, piano

Exemple d’armure de la clé avec trois bémols

Le second impromptu de Franz Schubert est écrit sur la gamme (ou tonalité) de Mi bémol Majeur, laquelle requière trois bémols – Si, Mi, La – à l’armure de la clé. – Daniel Barenboim, Piano

Théorie musicale