Dièse, Bémol, Bécarre : les altérations musicales

Les altérations sont des symboles musicaux qui servent à modifier d’un ou deux demi-tons chromatiques la hauteur d’une note de musique.


Apprendre à réellement lire les notes en s'amusant avec un jeu vidéo, ça marche!

Un vrai jeu vidéo pour réellement apprendre à lire les notes de musique d'une partition en Clé de Sol et Clé de Fa

Utilisé dans le monde entier par des particuliers et des écoles de musique depuis 1999

JOUEZ ET APPRENEZ MAINTENANT



Apprenez à lire les notes
gratuitement et facilement

GRATUIT - EN LIGNE - TOUT DE SUITE

Lectures Musicales en ligne pour apprendre à lire la musique en Clé de Sol et Clé de Fa

Progressif et Multimédia
Notes de Musique Couleur
DO RE MI ou A B C - Clé de Sol et Fa


Il existe cinq altérations.

Les trois altérations simples : le dièse, le bémol, le bécarre

Les altérations simples sont de très loin les plus courantes. Il en existe trois :

  • le dièse – Le dièse. Cette altération accidentelle hausse le nom d'un demi-ton chromatique. – qui hausse la note de musique d’un demi-ton chromatique :
  • le bémol – Le bémol est une altération qui baisse le nom de la note d'un demi-ton chromatique – qui baisse la note de musique d’un demi-ton chromatique
  • le bécarre – Le bécarre annule l'effet du dièse ou du bémol ou du double dièse ou du double bémol – qui annule le dièse ou le bémol (et annule aussi le double dièse et le double bémol, le double bécarre n’étant plus usité)

Les altérations doubles : le double dièse et le double bémol

Aux trois altérations principales que sont le dièse, le bémol et le bécarre viennent s’ajouter :

  • le double dièse –Le double dièse hausse la note de deux demi-tons chromatiques – qui élève la note de musique de deux demi-tons chromatiques
  • le double bémol – Le double bémol est une altération musicale qui baisse la hauteur de la note de musique de deux demi-tons chromatiques – qui abaisse la note de musique de deux demi-tons chromatiques

Altérations accidentelles et altérations constitutives

Les altérations accidentelles se placent devant une note, à l’intérieur d’une mesure : elles affectent toutes les notes de même nom et de même hauteur, à l’intérieur de cette mesure (la mesure est l’espace compris entre les deux barres verticales de mesure).

Les altérations constitutives, appelées Armure de la clé, se placent au début du morceau juste après la clé musicale : elles affectent toutes les notes du morceau, durant toute la durée du morceau. Contrairement aux altérations accidentelles qui affectent une note et une hauteur de note, les altérations constitutives affectent toutes les notes de même nom, quelque soit leurs hauteurs.

En cas de conflit entre une altération accidentelle et une altération constitutive, c’est l’altération accidentelle qui s’applique.